Fort Delgrès

 Avançons dans la visite du Fort Delgrès.

 

 Le bastion plat, cet ouvrage au coeur de la structure, offre l'avantage d'offrir un vaste panorama englobant à la fois les hauteurs du Houëlmont et des Monts Caraïbes et la vallée encaissée du Galion dont la rivière se jette à la mer en contrebas du Fort. Ce bastion constitue un saillant permettant d'avoir une vue d'ensemble de toute la partie Est-Sud-Est du Fort. Il a donc une utilité stratégique de premier plan. Le père Labat en avait conscience puisqu'il fit planter des cactus au pied de ce bastion pour empêcher tout débarquement ennemi à cet endroit.

          Au milieu, le bastion plat vu depuis la route Nationale. Sur la droite, le Grand Cavalier.

Fort Delgrès bastion plat

 

 Fort DelgrèsLes citernes se composent de deux compartiments construits en partie du temps du Père Labat puis, de nouveau, dans le cadre des travaux entrepris après la guerre de Sept Ans. Outre la réserve d'eau nécessaire, le Père Labat entendait se servir de cet ouvrage comme d'un fossé, coupant la longueur du Fort, pour couvrir le donjon, afin de pouvoir s'y retirer si l'ennemi s'emparait du Grand Cavalier. Ces citernes ont été couvertes en 1770 par une arche en calcaire à l'épreuve des boulets. A mi-hauteur, on peut encore apercevoir les étais d'un ancien plancher qui supportait d'un côté un magasin à vivres et de l'autre, un magasin où étaient entreposés les uniformes des militaires.

   Vue d'ensemble des citernes

Fort Delgrès

 Accès au Grand Cavalier

Fort Delgrès

 Le Grand Cavalier ou Bastion du Galion constitue la partie la plus élevée du Fort. On y accède par un chemin couvert ou par le chemin de ronde. Il a été construit en maçonnerie avec huit embrasures, ces ouvertures pour permettre le tir, entre 1664 et 1691, sous les gouverneurs du Lion et Hinselin, sur une hauteur, ceci afin de protéger le donjon.

Tout comme ce dernier, il fut démoli en 1703 par les Français et reconstruit. On y a établi un cimetière d'officiers au XIXème sècle. Sous l'occupation anglaise, il fut baptisé Bastion du Roi.

Le Grand Cavalier ou Bastion du Roi fort delgrès

 

 

Fort Delgrès

 

 

 

Le cimetière militaire abrite la dépouille mortelle

d'officiers décédés dans la colonie. Les plus connus sont le général Richepance, mort de la fièvre jaune en septembre 1802, trois mois après avoir remporté la guerre de la Guadeloupe, l'amiral Gourbeyre, gouverneur qui s'illustra à la suite du mémorable tremblement de terre du 8 février 1843 et le général Ambert qui fut le premier président du Conseil Général en 1827.

  

Vue d'ensemble du haut du Grand Cavalier

Fort Delgrès

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 à suivre...

Retour à l'accueil